Soupçonné d’être utilisé par Daesh, l’Europe veut surveiller le bitcoin

31

Réunis au sein du G7, les ministres européens des Finances s’inquiètent de l’utilisation des monnaies virtuelles par des entreprises terroristes. Ils souhaitent mieux encadrer leur usage.

Les ministres européens des Finances souhaitent que les monnaies virtuelles, en particulier le bitcoin, soient mieux encadrées. Réunis au sein du G7, ces responsables invitent à durcir les règles concernant l’utilisation de ces devises virtuelles. Les ministres justifient leur démarche dans la mesure où ils soupçonnent l’organisation Etat islamique d’utiliser cette monnaie pour transférer ses propres fonds.

Selon le quotidien allemand Der Spiegel, repris par Reuters, l’Europe pourrait être amenée à revoir l’ensemble des règles concernant les transferts de fonds, en particulier ceux permis par les nouvelles sociétés du secteur. Baptisées Fintech, ces entreprises permettent d’échanger simplement des sommes d’argent entre professionnels ou particuliers.

Le contenu exact de la réunion entre les différents ministres des Finances n’a pas été communiqué. La plupart d’entre eux se sont refusé à formuler d’autres commentaires, arguant que le contenu de ces rendez-vous doivent demeurer confidentiels.

Bitcoin distributeur

Toujours est-il que l’Europe devrait prochainement mettre en place des mesures visant à agir en matière de financement du terrorisme. Selon des documents obtenus par la presse allemande, les ministres ont confié qu’une attention toute particulière sera dirigée en direction des monnaies virtuelles.

Facebook Comments

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.