L’ex-PDG de Mozilla travaille sur un logiciel pour accélérer et sécuriser le Web

43

Brendan Eich, anciennement chez Mozilla, lancera prochainement un mystérieux produit qui promet de replacer véritablement l’internaute au cœur de la Toile en s’affranchissant des grandes sociétés technologiques.

Fin mars 2014, un an après le départ de Gary Kovacs chez AVG Technologies, la fondation Mozilla accueillait enfin un nouveau PDG. Brendan Eich avait a priori tout pour plaire. L’homme n’a ni plus ni moins qu’inventé le langage Web JavaScript. De toute évidence, il maîtrisait son sujet en matière de navigateur.

Mais quelques révélations ont été publiées sur ses convictions politiques. En 2008, l’homme avait fait un don pour le soutien d’un amendement rendant illégal le mariage homosexuel en Californie. Menace des libertés pour certains, confusion et amalgame pour les autres, quoi qu’il en soit, Mozilla a préféré tranché en faveur des premiers. Il ne sera resté que 10 jours au poste de PDG avant de quitter la société.

Mais M. Eich n’a pas dit son dernier mot. Il se trouve désormais à la tête d’une nouvelle société baptisée Brave. Celle-ci est constituée de neuf employés et a levé 2,5 millions de dollars. S’il ne souhaite pas précisément dévoiler la nature de ses activités, il explique que son équipe a commencé à travailler sur un logiciel promettant un Internet plus sûr et plus rapide.

Dans une interview recueillie par Cnet US, il ajoute que le produit en question permettra aux internautes de s’affranchir des grandes sociétés comme Facebook, Google, Microsoft, Apple ou Amazon. Concrètement, il ajoute que lorsqu’un internaute choisit de boycotter l’une de ces sociétés, il se met d’emblée lui-même en retrait des autres utilisateurs. C’est cette balance qu’il souhaite rétablir avec Brave.

Brave

Au sein de Brave, nous retrouvons également Brian Bondy, un développeur ayant précédemment travaillé sur Firefox chez Mozilla ainsi que Kevin Grandon qui a pour sa part planché sur Firefox OS ainsi que sur la technologie WebVR pour de la réalité virtuelle sur le Web.

Côté sécurité il accueillera par ailleurs Yan Zhu, ayant participé au développement de Tor et travaillé avec Yahoo et l’EFF. C’est elle qui a récemment pointé un bug sur l’application Gmail sur Android. Marshall Rose joindra aussi cette équipe. Il a contribué au développement du standard du paiement en ligne et planché sur l’Internet des objets.

Brendan Eich explique que Brave ne ciblera pas simplement une communauté d’idéalistes mais bien l’ensemble des internautes. Reste à connaître la nature exacte de ce produit. Bien entendu, un navigateur est la première chose qui vient à l’esprit. Brave ouvrira ses portes début 2016.

Facebook Comments

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.