Les jeunes hackers de la CIA récidivent

39

Ils n’ont pas fini de narguer les autorités. Jeudi, les hackers du collectif CWA, qui avaient piraté le compte email du patron de la CIA en octobre, ont remis ça. Cette fois, ils ont publié des informations sur 3.500 employés gouvernementaux. 20 Minutes, qui a vu la liste, a pu vérifier que plusieurs numéros de téléphone appartiennent bien à des agents du FBI. En revanche, nous ne sommes pas en mesure de confirmer que les informations (nom, fonction, numéro de téléphone et email) ont été obtenues via un acte de piratage.

Cracka, le leader du groupe, a indiqué sur Twitter – avant de fermer temporairement son compte, comme il le fait régulièrement – qu’il s’agissait de « la première partie » d’une liste de 34.000 employés, qui comprend notamment des policiers, des agents du FBI et des membres du Secret Service.

Le groupe CWA (*) comprend entre trois et six membres, dont deux ex-Anonymous. Ils ont tous moins de 22 ans et certains sont mineurs, affirme Incursio.

Pas de réaction du FBI

Deux de ses lieutenants, Incursio et DerpLaughing, avaient annoncé fin octobre à 20 Minutes qu’ils avaient mis la main sur des informations gouvernementales. Ils affirment également avoir piraté le compte email personnel du directeur adjoint du FBI, Mark Giuliano, mais les données ne proviennent, a priori, pas de là.

Cracka a indiqué à MotherBoard avoir réussi à pirater le compte d’une personne non identifiée et à accéder à des outils de plusieurs agences gouvernementales. Jeudi soir, le FBI n’avait pas encore réagi.

(*) CWA signifie « Crackas with attitude », ou en argot, « Petits blancs arrogants », une référence au groupe de hip-hop de Los Angeles de Dr Dre et Ice Cube, NWA, Niggaz with Attitude.

Facebook Comments

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.