PRISE EN MAIN LENOVO YOGA TAB 3 PRO

199

la promesse

Lenovo propose une nouvelle tablette au design audacieux et à l’équipement original. Avec sa béquille intégrée et sa tranche « bombée », la Yoga Tab 3 Pro adopte un look façon « livre », ou « classeur ». Ce modèle présente une autre particularité : il intègre un pico-projecteur DLP, monté sur un système rotatif. Simple gadget ou véritable accessoire pour les cinéphiles nomades… nous avons souhaité en savoir plus.

la réalité

La Yoga Tab 3 Pro bénéficie d’une bonne finition. Le boîtier est robuste, même si le plastique est prépondérant. On notera que le revêtement au dos est texturé pour éviter les glissements lors de la prise en main.

Cette tablette se distingue surtout par sa béquille intégrée en métal. Rotative, elle se révèle très pratique pour positionner la tablette à l’horizontale et regarder, par exemple, des vidéos sans avoir à la tenir dans les mains.

En revanche, la béquille et l’électronique embarquée dans le cylindre augmentent l’épaisseur totale de la tablette (plus de 2 cm), ainsi que son poids qui atteint 665 grammes contre 450 grammes en moyenne.

Une tablette, mais aussi un projecteur d’appoint

Et si cette « tranche » de la tablette est large, c’est parce que c’est également là qu’est dissimulée l’arme secrète de la Yoga Tab 3 Pro : un pico-projecteur DLP orientable.

Nous avons pu ainsi afficher une image de 1,8 m de diagonale. La qualité est plutôt bonne pour un si petit dispositif, mais il ne fait pas de miracle. Le projecteur se révèle peu lumineux : 24 lux à 2 m selon nos mesures. En comparaison, un picoprojecteur tel que le PV150G de LG atteint 74 lux. Bref, pour que l’image soit bien visible, il faut que la pièce soit plongée dans le noir. La faible puissance du projecteur a toutefois un avantage en ne consommant pas trop la batterie et la tablette tient plus de 7 heures en mode projection.

La Yoga Tab 3 Pro est également dotée de quatre petits haut-parleurs placés en façade, qui délivrent un volume sonore suffisant pour une petite pièce, ainsi qu’une qualité sonore acceptable. Elle dispose aussi de la technologie Dolby Atmos pour améliorer la qualité sonore selon quatre types d’utilisation (films, musique, jeux, voix), voire avec des réglages personnels dans l’égaliseur intégré.

L’écran 10,1 pouces est de toute beauté

Lenovo soigne l’écran IPS 10,1 pouces de sa tablette. Ce dernier offre une définition élevée de 2560 x 1600 pixels, ainsi que de larges angles de vision. Nous avons apprécié son très bon contraste (1208 pour 1) et sa luminosité élevée (471 cd/m²) qui permet de l’utiliser sans problème à l’extérieur. L’interface se révèle réactive et la navigation fluide parmi les menus et les icônes. En revanche, nous avons constaté un léger manque de fluidité pour naviguer sur les sites Web complexes, mais rien de franchement critique.

De la puissance sous le capot

Lenovo a mis de la puissance dans sa tablette avec un processeur Atom quadricoeur à 1,44 GHz, 2 Go de mémoire vive et une mémoire interne confortable de 32 Go, dont 22,2 Go disponibles pour l’utilisateur. Ce niveau d’équipement est suffisant pour faire fonctionner la plupart des applications, y compris les derniers jeux 3D. Ainsi, la tablette atteint les 38 images/s au test Epic Citadel, mais chauffe un peu en usage intensif.

Signalons que la Yoga Tab 3 Pro accepte les clés USB OTG, ainsi que les cartes mémoire microSDXC (jusqu’à 128 Go).

Une endurance exemplaire pour surfer sur le Web

La puissance d’une tablette se fait parfois au détriment de l’autonomie, mais ce n’est pas le cas ici, Lenovo ayant opté pour une batterie de grosse capacité : 10200 mAh. Ainsi, la tablette tient près de 15 heures lors de la consultation de sites Web. L’autonomie en lecture vidéo est satisfaisante (près de 9 h 30) mais largement inférieure aux 14 heures d’une Samsung Galaxy Tab S2. Enfin, la Yoga Tab 3 Pro dépasse les 9 heures sous notre test d’autonomie polyvalente, mêlant donc plusieurs usages (vidéo, surf, etc.).

Bonne en photo et en vidéo

Lenovo intègre dans sa tablette des capteurs photo de 13 Mpixels à l’arrière et 5 Mpixels en façade. Résultat, elle devient un appareil photo d’appoint plutôt satisfaisant compte tenu que la qualité des clichés est bonne. On note tout de même un fort effet de lissage sur les images, au détriment des détails donc, notamment pour les prises de vue en intérieur. Sans doute une manière d’atténuer artificiellement un bruit numérique mal maîtrisé. Enfin, la Yoga Tab 3 Pro enregistre également des vidéos Full HD (1920 x 1080 pixels), là encore dans une qualité satisfaisante. Dommage, toutefois, nous avons constaté que l’image saccade un peu.

Crédit photos : Lionel Morillon

le verdict

La Yoga Tab 3 Pro est certes plus lourde et plus encombrante que la moyenne des tablettes 10 pouces, mais elle bénéficie d’un excellent écran et d’une très bonne endurance. Sa fonction de projecteur d’appoint est un plus d’autant plus appréciable que l’autonomie dans cet usage est très satisfaisantz. Mais pour en profiter vraiment il faudra que la pièce soit plongée dans l’obscurité.

Facebook Comments

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.