Etats-Unis: Apple peut continuer à fouiller les sacs de ses salariés

28

S’ils ne veulent pas être fouillés, qu’ils n’apportent pas de sac, a en somme conclu le juge. Un magistrat américain a tranché en faveur d’Apple dans l’action en justice qui opposait l’entreprise californienne à 12.000 de ses salariés, présents et passés.

Ceux-ci, réunis en « class action », demandaient l’indemnisation du temps passé par Apple à fouiller leurs sacs pour s’assurer qu’ils ne tentaient pas de voler produits de la marque, une pratique qu’ils jugent « gênante et dégradante ».

Jusqu’à 30 minutes perdues par jour

Les plaignants, des employés des points de vente d’Apple, dénonçaient le fait que ces fouilles ont lieu à chaque fois qu’ils quittent le magasin, y compris pour leur pause déjeuner. « Plutôt que d’empêcher les employés d’amener des sacs et des appareils Apple personnels », a estimé le juge William Alsup, l’entreprise « a choisi une approche plus souple au problème des vols de marchandises », en leur donnant la possibilité d’apporter sacs et téléphones à condition d’être fouillés en quittant le magasin.

Dans la plainte initiale de 2013, deux anciens employés de magasins Apple à New York et Los Angeles affirmaient que l’attente à laquelle ils étaient soumis avant les fouilles leur faisait perdre jusqu’à 30 minutes par jour, autant d’heures impayées selon eux qui leur faisait perdre 1.500 dollars par an.

Facebook Comments

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.