Pour Facebook, la téléportation passera par la réalité virtuelle

37

La téléportation, une affaire prise au sérieux chez Facebook : l’entreprise souhaite « construire un téléporteur » d’ici à 2025. Mais ce n’est pas vraiment ce à quoi vous pensez.

Se téléporter de la maison au travail sans passer par la case métro, ou partir en vacances sans avoir à prendre l’avion : la téléportation est un concept de science-fiction qui a de quoi faire rêver. Chez Facebook, on nourrit de grandes ambitions autour de ce potentiel, comme l’a expliqué cette semaine Mike Schroapfer, le directeur de la technologie de l’entreprise : « Facebook veut construire un appareil qui vous permettra d’être où vous voulez, avec n’importe qui, sans se soucier des frontières géographiques ». Un projet qui pourrait se concrétiser à l’horizon 2025, estime-t-il.

Téléportation, Scotty

Si, l’année dernière, des chercheurs hollandais sont parvenus à téléporter un atome à trois mètres de son emplacement d’origine, on est encore très loin de pouvoir se la jouer Star Trek. Comment imaginer pouvoir téléporter une personne entière dans à peine 10 ans ? La réponse est simple : Facebook ne vise pas la téléportation de matière. L’entreprise cherche à « berner les sens » des utilisateurs. Sa vision de la téléportation passe en fait par la réalité virtuelle.

« Oculus sera capable de berner vos sens pour qu’ils pensent que son monde virtuel est réel, en imitant le monde autour de vous en temps réel, et donnant aussi aux gens la capacité de créer tout ce qu’ils imaginent en 3D » explique Mike Schroapfer.
Pour parvenir à ses fins, Facebook compte travailler pour pallier certaines lacunes importantes de la réalité virtuelle, notamment la faculté de se voir et de voir les autres. Regarder en bas, voir son corps, ses mains, mais également voir les autres utilisateurs du casque est l’un des plus grands défis de la VR à l’heure actuelle pour donner l’impression d’être dans un monde cohérent. L’imitation de l’environnement et la possibilité de créer facilement son propre monde virtuelle font également partie des enjeux.

10 ans pour une immersion totale

Les démonstrations réalisées aujourd’hui sur des casques comme le HTC Vive, par exemple, démontrent le potentiel évident de la réalité virtuelle en matière d’immersion. On peut clairement imaginer qu’en 2025, les moyens technologiques mis en œuvre dans le domaine de la VR proposeront des contenus encore plus réalistes qu’aujourd’hui.

La véritable question est de savoir s’il sera possible d’oublier l’endroit où l’on se trouvera pour se projeter totalement dans une autre réalité. Il n’est pas étonnant qu’il s’agisse d’une préoccupation pour un réseau social comme Facebook, mais cette proposition ne risque pas de stopper les fantasmes autour d’une téléportation bien réelle.

Facebook Comments

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.