La nouvelle formule de Google+ mise sur la simplicité

37

Certes, Google + a misérablement échoué dans sa mission initiale de concurrencerFacebook. Mais le réseau social de Google compte malgré tout une base d’utilisateurs fidèles, notamment dans le monde des sciences et du « do it yourself ». C’est à eux que s’adresse la nouvelle formule lancée mardi, qui mise sur la simplicité, les communautés et les centres d’intérêt.

Les « communautés », qui depuis fin 2012 permettent de rassembler des gens ayant un intérêt partagé totalisent 1,2 million de nouveaux membres (pas uniques, ndr) chaque jour, et les « collections », lancées il y a cinq mois et proposant à un utilisateur de réunir ses publications autour d’un thème particulier pour plus facilement les partager. « Ce sont les espaces sur Google où les gens du monde entier passent du temps à découvrir et à partager des choses qu’ils aiment. Donc nous avons ré-imaginé Google pour les aider à le faire », commente le groupe.

Google + désormais facultatif

La nouvelle version est également conçue pour que les contenus se chargent plus vite et soient agréables à consulter sur des écrans de n’importe quelle taille.

Google + avait été lancé en juin 2011 comme un rival de Facebook, mais il a beaucoup moins séduit les internautes que son modèle. Signe d’une révision à la baisse de ses ambitions, le géant Internet avait annoncé cet été qu’il allait renoncer à imposer Google + comme identité de connexion pour toute une série d’autres services en ligne, à commencer par le site de vidéos YouTube. Le groupe avait dit à l’époque vouloir rendre son réseau social « plus ciblé », et en retirer « des fonctionnalités qui ne sont pas essentielles ».

Facebook Comments

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.