Des jouets connectés en bois pour apprendre à lire et compter

37

« On n’apprend vraiment bien que lorsque la tête et les mains fonctionnent ensemble ». C’est en partant de ce postulat que Marie Mérouze, spécialiste des pédagogies alternatives, a imaginé des jouets connectés en bois. Avec « Smart Letters » (49,99 euros) et « Smart Numbers » (34,99 euros) commercialisés par sa start-up Marbotic, les plus petits peuvent s’initier à la lecture et au calcul de façon inédite. L’idée ? Des pièces de jeu à l’ancienne capables d’interagir avec l’écran d’un iPad. La rencontre de deux mondes finalement pas si opposés… Pour cela, il a fallu créer des applications, mais surtout des lettres et des chiffres qui puissent être reconnus sur la surface de la tablette. Deux ans de R & D ont ainsi été nécessaires à Marbotic, implantée à Bordeaux, pour les développer. « Il n’y a ni Bluetooth, ni wifi. Ce sont des pièces passives qui fonctionnent uniquement avec l’électricité statique de la main de l’enfant », précise Marie Mérouze. Ensuite, un algorithme présent dans les applications identifie chaque chiffre ou lettre de bois.

L’intellect branché sur la manipulation

Entre autres activités proposées, les pièces posées sur l’iPad sont reconnues et chantées par l’application. « L’enfant prend par exemple conscience que le A possède une existence conceptuelle et entend le son. Cette association est la première étape de la lecture ou du calcul », indique la fondatrice de Marbotic. C’est la rencontre entre le graphème et le phonème. Ce que ne permettent pas forcément les innombrables applications ludo-éducatives sur ardoise numérique dédiées aux plus petits. « L’iPad développe beaucoup l’intellect, mais oublie la manipulation avec le bout du doigt », décrypte Marie Mérouze.

Dans ses cartons, de futurs jeux autour des formes et des animaux. Mais aussi des projets dans le monde de la robotique. En attendant, c’est grâce à une levée de fonds sur la plateforme participative KickStarter que « Smart Letters » a pu voir le jour cet automne. Selon la fondatrice de Marbotic, « c’était le passage obligé non pas pour la trésorerie de l’entreprise, mais pour amorcer la distribution, alors que le monde du jouet reste très conservateur en France ». Pour l’heure en effet, les jeux Marbotic ne sont vendus que sur le site de la start-up, au Bon Marché et dans les magasins Lick. Mais paradoxalement pas (encore) chez les géants du jeu…

Un capteur d’acivité pour les juniors

Ils n’y couperont pas. Les 4-7 ans ont aussi leur montre d’activité: la Leap Band, commercialisée par Leap Frog (37,99 euros). Cette grosse montre fonctionnant sur batterie invite les plus jeunes à collectionner des « pierres d’énergie » tout au long de la journée. Son accéléromètre additionne ainsi les mouvements de l’enfant qui peut partciper des petits jeux l’invitant à bouger et à se challenger. En connectant la montre sur leur ordinateur, les parents peuvent activer le contrôle du temps de jeux quotidien de l’enfant, mais aussi vérifier s’il s’est peu ou pas dépensé.

Facebook Comments

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.