Catastrophes: Ce robot inspiré du cafard pourrait repérer les survivants dans les décombres

43

Les cafards mesurent environ 3,7 cm de haut quand ils se déplacent mais peuvent rapetisser leur corps jusqu’à un quart de centimètre. Cette capacité à se faufiler dans de minuscules fissures tout en se déplaçant très rapidement est accompagnée de la possibilité de supporter une force équivalente à 900 fois leur poids sans blessure.

Ces particularités du cafard, expliquées dans une étude publiée lundi par l’Académie américaine des sciences, ont inspiré la construction d’un prototype de robot pour rechercher des personnes ensevelies sous des décombres.

Une petite machine tenant dans la paume de la main

Baptisé CRAM (Compressible robot with articulated mechanisms), il s’agit d’une petite machine simple et peu coûteuse qui tient dans la paume de la main. Elle est capable de déplier ses pattes quand elle est écrasée et de les protéger avec un écran en plastique tout aussi solide et lisse que les ailes recouvrant le dos descafards.

« En cas de séisme, les sauveteurs ont besoin de savoir si les éboulis sont stables et sûrs, mais les robots actuellement utilisés ne peuvent pas entrer sous les décombres. (…) S’il y a un grand nombre de fissures et conduits, on peut imaginer envoyer un groupe de ces robots pour localiser les survivants et les points d’entrée sûrs pour les sauveteurs », précise Robert Full, professeur de biologie à l’université de Californie à Berkeley (Etats-Unis).

Facebook Comments

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.