Android Wear : Google libère la montre du téléphone

30

L’une des critiques les plus récurrentes adressées aux montres connectées de la génération actuelle, que ce soit celle d’Apple ou celles tournant sous Android Wear de Google, est que sans connexion à un téléphone elles ne sont guère mieux qu’un lecteur MP3 capable de donner l’heure. Mais la donne est sur le point de changer.

Grâce à la toute dernière mise à jour du système d’exploitation Android Wear, les smartwatches deviendront compatibles avec les connexions cellulaires via le réseau LTE/4G pour que de nombreuses applications fonctionnent avec ou sans smartphone, pour par exemple passer des appels ou recevoir des messages directement de son poignet.

Comme l’explique le directeur produit d’Android Wear, Peter Ludwig: « Plus besoin de se soucier du Bluetooth ou du Wi-Fi – votre montre va automatiquement passer sur la connexion cellulaire lorsque vous êtes hors de portée. ».

La première gamme d’appareils qui embarqueront cette fonctionnalité dès sa commercialisation sont les dernières montres LG Watch Urbane de seconde génération, annoncées cette semaine, elles arriveront en magasins d’ici fin novembre.

Malheureusement, cette nouvelle fonction nécessite une mise à jour du matériel et le passage à la connectivité LTE. Il ne sera pas possible de mettre à jour les montres Android existantes, pas même la toute nouvelle montre connectée TAG Heuer Connected, la première montre de luxe sous Android fabriquée en Suisse et vendue pour 1 500 dollars. Commercialisée officiellement cette semaine, cette montre qui visait à concurrencer l’Apple Watch en terme de qualité et de style, est désormais moins intéressante que l’Urbane 2, conçue par un fabricant plus connu pour ses télés et ses smartphones.

Mais qu’une smartwatch coûte 150 ou 1 500 dollars, elle représente toujours un pari technologique, ces appareils vont-ils s’imposer à terme ou sont-ils condamnés à faire un flop ? « La catégorie des wearables n’en est qu’à ses débuts et nous prévoyons de continuer à introduire de supers appareils pour plaire à un public très divers », a expliqué Juno Cho, PDG de LG Electronics Mobile Communications Company.

L’obsolescence induite par les objets qui recourent au silicone était le principal problème pour TAG Heuer, une marque qui s’est fait un nom avec des produits qui durent quasiment toute la vie.

Mais l’horloger suisse propose à ses clients des mises à niveau gratuite de ses appareils lorsque la technologie évolue. Ainsi, les personnes qui se rendent compte qu’ils ne sont pas fait pour les smartwatches pourront échanger leur montre connectée contre une Tag Heuer Carrera mécanique.

Facebook Comments

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.