Z Cam E1 : une grande GoPro aux prestations d’un hybride

46

La startup chinoise Z Camera se lance en présentant la Z Cam E1, qu’il présente comme la plus petite caméra Micro Four Thirds à objectif interchangeable du monde. L’appareil est à mi-chemin entre une caméra miniature telle qu’une GoPro et un smart-lens tel qu’un Sony QX ou un Olympus Air. Elle promet de répondre aux mêmes usages qu’une caméra d’action mais avec la qualité d’image d’un appareil photo hybride.

L’ingénieur auquel on doit ce produit est d’ailleurs Jason Zhang, ex-directeur des bureaux d’Ambarella à Shenzhen. Ces noms ne vous disent probablement rien, mais Ambarella est le fournisseur de la puce de traitement des caméras GoPro, le composant le plus important avec le capteur. M. Zhang a ainsi acquis une grande expertise en travaillant avec la référence du segment.

Z Camera E1

Par rapport à une GoPro, la Z Camera E1 devrait produire de biens meilleurs résultats en général, et d’encore meilleurs en basse lumière. C’est que la première repose sur un capteur au format 1/2,3 pouce (6,17 x 4,55 mm), la seconde sur un 4/3 de pouce (18 x 13,5 mm), plus de huit fois plus grand ! La sensibilité maximale s’en trouve en l’occurrence multipliée par 16 : elle plafonne à 6400 ISO sur une Hero4 Black, mais culmine à 102 400 ISO sur l’E1.

Le capteur est le Live MOS de 16 millions de pixels de multiples appareils photo hybrides Panasonic avant leGX8. Il permet ici de photographier au format JPEG mais aussi au véritable format RAW DNG, et pas seulement en JPEG neutre « ProTune ». Il filme aussi et surtout en DCI 4K à 24 i/s, en ULTRA HD jusqu’à 30 i/s, en 1080p jusqu’à 60 i/s et dans un second temps en 720p jusqu’à 120 i/s.

Le boîtier en magnésium, plutôt qu’en polycarbonate, contribue à dissiper la chaleur produite lors d’un tournage en 4K. La batterie amovible de 2 000 mAh offre d’ailleurs une autonomie de 45 ou de 80 min en 4K avec ou sans Wi-Fi, de 120 min en 1080p, en phase avec les GoPro. Et le recours au Bluetooth Low Energy (BLE) permet à l’application mobile de réveiller la caméra et sa connexion Wi-Fi après un mois de veille, contre une semaine pour la nouvelle Hero4 Session qui utilise le même mécanisme.

 

Pas vraiment une concurrente directe des GoPro

Les contreparties sont toutefois assez nombreuses.

Pour commencer, quoi qu’en dise le fabricant, la Z Cam est bien plus encombrante qu’une GoPro. Avec l’objectif Panasonic 14 mm f/2,5 proposé en accompagnement, elle mesure près de 7 cm d’épaisseur et pèse 265 g, contre respectivement 3 cm et 88 g pour une GoPro Hero4. Et ceci avec une focale équivalente à 28 mm, soit un champ de vision de 75°, correspondant au réglage Narrow d’une GoPro Hero4 Black.

Pour approcher (sans toutefois égaler) le champ de vision de 140° de cette dernière, équivalent à 14 mm, il faudrait l’objectif fisheye de Panasonic, le 8 mm équivalent 16 mm, qui mesure 5,2 cm d’épaisseur et pèse 165 g à lui seul.

Dans cette continuité, la Z Cam produit une profondeur de champ beaucoup plus courte, appréciable en photo, mais indésirable pour des scènes d’action. Il y a effectivement un autofocus, qui risque de ne pas faire le point au bon endroit.

Enfin l’appareil n’est pas étanche, pas même avec un caisson optionnel, du moins pas dans un premier temps.

Z Camera E1

En somme, la Z Camera E1 est une caméra très qualitative et très alléchante pour certains usages, mais certainement pas pour ceux auxquels se destine principalement une GoPro ou une caméra sportive concurrente. C’est accroché à un drone, duquel elle peut produire de superbes images aériennes, qu’elle prend tout son sens. Ce qui reste un marché de niche.

Cette Z Cam est proposée sur la plateforme de financement participatif Kickstarter, qui est ici utilisée comme place de marché puisqu’elle est déjà en production, après deux ans de développement. Elle y est vendue 500 dollars aux premiers acquéreurs, ou 800 dollars avec l’objectif Panasonic 14 mm précité, pour une livraison en décembre 2015. Son prix public final sera de 700 dollars nue.

Mise à jour du 17/12/2015 : La Z E1 est désormais disponible en France, auprès de la boutique en ligneStudio Sport, ainsi qu’auprès de points de vente spécialisés à Paris comme Le Cirque, Objectif Bastille, Loca Images ou Images Photo. Elle y est vendue 800 euros, prix auquel il faut ajouter celui d’un objectif Micro 4/3, tel que le Panasonic 14 mm à environ 350 euros.

Facebook Comments

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.