L’Etat tunisien lance un deuxième projet pilote de numérisation de l’école tunisienne

35

L’Etat tunisien lance un deuxième projet pilote de numérisation de l’école tunisienneDans le cadre de l’ICT4ALL qui s’est tenu à Hammamet du 16 au 19 novembre dernier, le gouvernement tunisien a signé une lettre d’intention avec le consortium portugais Millenium (composé entre autre par Microsoft, Intel, etc.). Cette signature vise à développer l’environnement numérique dans le système éducatif tunisien.

L’ambassadeur du Portugal, Pedro Lourtie, a indiqué que le Portugal dispose d’une expérience déjà appliquée dans plusieurs pays à travers le consortium Millenium. Depuis 2007, le Portugal a réussi à numériser ses écoles. «Cela a engendré chez nous un bouleversement numérique de la société » a-t-il déclaré.

L’ambassadeur du Portugal à Tunis a tenu à préciser qu’il appartient au gouvernement tunisien d’adapter cette expérience portugaise en matière de numérisation de l’école. Outre l’amélioration du niveau des élèves à travers l’utilisation de procédés et dispositifs numériques, l’entrée du numérique à l’école tunisienne stimulera la création des startups tunisiennes : «Chez nous au Portugal, cela avait entraîné la création de plusieurs entreprises spécialisées dans le développement du contenu numérique spécifique aux écoles».

Le CEO du consortium Millenium, Mario Franco, a indiqué pour sa part que cet accord signé avec le ministère des TIC et de l’Economie numérique ainsi que le ministère de l’Education, vise à développer des projets d’éducation technologique. Cela se traduit par la mise en place de projets pilotes dans 3 écoles tunisiennes dans un premier lieu. Le consortium accompagnera par la suite le gouvernement tunisien dans la création d’un écosystème économique adaptable à la Tunisie. «Il existe de nombreuses compétences numériques en Tunisie. Nous allons travailler avec le gouvernement tunisien dans l’optique d’exploiter ce potentiel pour le marché tunisien mais aussi pour permettre aux Tunisiens d’exporter les produits numériques à l’étranger », nous a confié Mario Franco.

 

Cérémonie de signature entre l’Etat tunisien, le Portugal et le consortium Millenium

Il s’avère clair que l’utilisation du numérique dans les écoles tunisiennes devra passer par la création d’un contenu éducatif. Les développeurs tunisiens auront l’opportunité dans les années à venir d’exploiter ce marché encore vierge. Le fait qu’on soit un pays francophone permettra à la Tunisie de figurer parmi les premiers pays à développer un contenu éducatif en deux langues, arabe et français. L’expérience acquise par les startups tunisiennes qui seront créées pour le marché tunisien leur permettra par la suite de pouvoir s’exporter plus facilement, en particulier, dans les pays arabes.

Commentant cette signature, Nôomane El Fehri, ministre des TIC et de l’Economie numérique, a affirmé que l’école numérique figure parmi les objectifs du plan national strétagique pour le numérique «Tunisie 2020». «Les plus grandes sociétés ayant participé à la numérisation de l’école portugaise figurent dans le consortium Millenium. Le centre national des Technologies de l’Education et le ministère des TIC vont examiner cette expérience afin d’en tirer le meilleur», a-t-il précisé. Il a rajouté par la suite qu’à travers d’autres expériences comme celle-ci, la Tunisie avance sûrement vers la numérisation de l’école et du système éducatif.

Notons que le Portugal est l’un des rares pays à avoir consacré la 3G à l’éducation nationale puisque l’Etat a demandé aux opérateurs en contre partie du prix des licences 3G, d’équiper toutes les écoles avec le matériel et la logistique nécessaire à l’éducation numérique.

Et rappelons au final que ce projet rejoint l’autre projet pilote déjà lancé par le ministère des TIC, le ministère de l’Education, Tunisie Telecom et Ericsson en fin 2014 et qui s’appelle «Connect To Learn» (lirenotre article).

                                                                                                                                                             Amine Bouneoues

Facebook Comments

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.