Les Snapdragon 650 et 652 ne sont pas nouveaux, Qualcomm les a renommés

44

Des smartphones qui paraissent plus puissants que d’autres, mais qui ne le sont pas… C’est le résultat de processeurs qui ont été rebaptisés.

Jusqu’à présent limitée aux fabricants de cartes graphiques pour ordinateurs (AMD et Nvidia), la pratique controversée du renommage s’empare finalement du secteur de la mobilité. Qualcomm annonce effectivement qu’il rebaptise deux de ses puces.

Certes, la nouvelle gamme est plus claire. La numérotation est désormais plus représentative de la montée en gamme. Mais chez certains fabricants peu scrupuleux, on risque de nous faire passer des vessies pour des lanternes.Concrètement, le Snapdragon 618 devient le Snapdragon 650 et le Snapdragon 620 devient le Snapdragon 652. Seule la numérotation change, les puces sont par ailleurs strictement identiques.

Qualcomm justifie ces rebaptisassions par le fossé qui sépare le haut du bas de la série 600. L’ancienne numérotation laissait penser que le nouveau Snapdragon 650 n’était qu’un petit palier au-dessus du Snapdragon 617. Alors que les cœurs principaux du CPU passent de l’architecture ARM Cortex-A53 à l’A72de toute dernière génération, le GPU de la série Adreno 400 à la 500, et le décodage et l’encodage de la vidéo de la Full HD à l’Ultra HD, entre autres.

La nouvelle numérotation reflète mieux le fait que ces deux puces sont à mi-chemin entre le milieu et le haut de gamme.

Il faudra néanmoins se méfier lors de l’acquisition d’un nouveau téléphone, et ne pas délaisser un modèle équipé d’un Snapdragon 618 face à un autre muni d’un Snapdragon 650. D’une manière générale, dans la mesure du possible, il vaut mieux se fier aux références techniques, plutôt qu’aux marques, puisque les deux puces demeurent des MSM8952 et MSM8976.

Facebook Comments

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.