Avec Here, BMW, Audi et Daimler développeront une cartographie complète en temps réel

30

Alors que la revente de la division Here de Nokia est désormais effective, l’équipe annonce la nature des travaux qui seront entrepris à l’avenir.

En août dernier, Nokia confirmait la revente de son département Here spécialisé dans la cartographie. Anciennement baptisé Nokia Maps, Here découle du rachat de Navteq effectué en 2007 pour 5,7 milliards d’euros. Au fil des années, Nokia a développé des applications pour Windows Phone, iOS, Android et s’est immiscé au sein du dispositif de navigation de certaines voitures.

Et c’est donc véritablement sur le marché de l’automobile que l’équipe dessine son avenir puisque cette semaine, la transaction de Here vers les groupes Audi AG, BMW Group et Daimler AG a été finalisée. Cette transaction a été effectuée pour 2,8 milliards d’euros et se traduit par la migration de 6500 employés.

Sur son blog officiel, l’équipe explique que les données d’une carte sont intrinsèquement limitées puisqu’une quantité infime d’information peut être digérée par le cerveau humain. En partant de ce constat, Here souhaite développer des cartes remplies d’informations qui seront cette fois destinées aux machines pour un rendu quasi identique à la réalité.

En pratique, cela signifie qu’une carte pourra ajouter plusieurs détails, qu’il s’agisse des panneaux à moitié effacés, des nids de poule, de la qualité de la chaussée, l’angle exacte d’un virage… L’équipe ajoute que le logiciel pourra traiter toutes ces données pour optimiser un système de voiture autonome, par exemple.

Pour améliorer continuellement ce dispositif, l’équipe de Here entend collecter des informations anonymes et en temps réel des voitures conçues par Audi, BMW et Daimler. Ces cartes seront disponibles auprès des autres constructeurs, probablement commercialisées sous la forme de licences.

Il semblerait donc que l’avenir de Here soit tout tracé. Reste à savoir comment Google répondra à cette initiative.

Facebook Comments

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.