Appareils photos compacts experts: Démêlez le vrai du faux

42

Les compacts experts ressemblent à de appareils photos compacts mais n’en sont plus tout à fait. Ils prétendent faire des photos comme les Reflex mais ne leur arrivent pas totalement à la cheville… Vrai ou faux : que retenir avant de s’équiper ?

Ils font des photos de qualité compact : (TOTALEMENT) FAUX

Equipés d’un capteur à la surface élargie (1 pouce le plus souvent), les « experts » captent beaucoup plus de lumière. « On distingue les capteurs 24 x 36 mm des reflex et les capteurs APS-C un peu plus petits. La surface des capteurs de 1 pouce est d’un tiers celle des APS-C, mais quatre fois supérieure à celle des classiques compacts », rappelle Salvatore Magistro, chef de produit compacts chez Canon. Et les experts prennent tous leurs photos au format RAW. Mais attention, la taille du capteur n’a rien en commun avec la quantité de pixels qui le recouvre.

Leur optique est plus lumineuse : (ABSOLUMENT) VRAI

Ce sera incontestablement un atout pour les photos en basse lumière. Mais pas que. « Associé au large capteur, on va ainsi pouvoir doser des flous d’arrière-plan et accentuer le niveau de détails sur le sujet en mode portrait, par exemple », explique Aurélie Chantrel, chef produit photo chez Sony.

Ils se dispensent de flash et de viseur : (PRESQUE) VRAI

Le compact expert jouit d’une focale idéale pour des photos en lumière naturelle, voire en basse lumière. C’est le cas du Stylus 1s d’Olympus qui propose une ouverture constante à f/2.8 ou du G5X de Canon (f/1.8 – f/2.8). Pour certains compacts experts, le flash devient ainsi un accessoire que l’on accrochera sur le porte griffe. Le mieux est d’en avoir un qui soit escamotable. Quant au viseur, si certains compacts experts s’en dispensent, ils permettent lorsqu’ils sont présents de mieux cadrer et de profiter d’une prise en mains de type reflex, beaucoup plus agréable. Mais attention : il s’agira exclusivement de viseurs électroniques.

Leur zoom est insuffisant : (SOUVENT) VRAI

A de rares exceptions, comme avec le Canon G3X et son zoom optique x25, les compacts experts n’intègrent qu’un faible zoom. Il s’agit d’un parti pris des constructeurs pour conserver une qualité d’image optimale de la plus petite à la plus grande des focales. Conséquence : l’expert a ses limites. En vacances ou pour des photos animalières, il révélera ainsi ses lacunes. Il sera aussi moins réactif pour les photos en rafales…

 

Le G9X de Canon ajoute du style à ses spécificités techniques. – CANON

 

Ils filment en 4K : (EUH…) NON (PAS TOUS)

Si la vidéo en Full HD est la définition vidéo minimale des compacts experts, tous ne filment pas en 4K. Un critère à vérifier impérativement.

Ils remplacent les Reflex : (DEFINITIVEMENT) FAUX

… et ce pour une bonne raison : là ou les reflex (ou les hybrides) disposent d’optiques interchangeables, les compacts experts doivent se satisfaire d’une optique fixe. D’où un usage plus limité. « Les acheteurs d’experts sont d’abord des gens qui veulent faire de la photo de qualité, mais qui vont en plus prendre comme critère la compacité », note Arnaud Pezeron, directeur du marketing d’Olympus.

ils sont stylés : (TOUJOURS) VRAI

De taille réduite, arborant souvent un design néovintage à l’image du X100 de Fujifilm, pouvant être gainés de cuir comme le nouveau Canon G9X, voire carrément modernes comme le P340 de Nikon, ce sont des appareils photos que l’on aime montrer.

Ils sont chers : (HELAS) VRAI

Comptez au minimum 300 euros pour le XQ2 de Fujifilm, la note pouvant monter jusqu’à 3.000 euros pour le RX1r de Sony avec son capteur 24×36 mm…

Facebook Comments

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.