AMD veut des pixels plus beaux : HDR, HDMI 2.0 et FreeSync sur HDMI en vue

46

Le Radeon Technology Group, filiale nouvellement créée d’AMD, réunissait la semaine dernière la presse technique pour évoquer l’avenir de ses solutions graphiques en 2016. La première vague d’annonces concerne l’affichage ou la vidéo au sens large, un domaine où AMD s’était montré jusqu’à présent discret alors qu’il s’agit d’un de ses bastions historiques.

Des pixels plus beau

AMD et plus exactement le Radeon Technology Group croit en la nécessité d’améliorer la qualité de l’affichage à proprement parler via des « pixels plus beaux ». Cela implique des espaces colorimétriques plus large, des taux de contraste supérieurs et une luminance accrue. Ne vous y trompez pas au passage, cela veut aussi dire que pour en profiter il faudra changer d’écran.

AMD Radeon Technology Group - Raja Koduri

Raja Koduri à la tête du Radeon Technology Group

 

Du HDR dans vos TV ?

Pour les équipes de Raja Koduri, nouveau directeur du Radeon Technology Group, l’avenir des téléviseurs n’est plus dans la 3D, la 4K ou l’aspect connecté mais dans le HDR, sans que cela bien sûr n’enlève rien aux précédentes technologies. La luminance serait donc le développement majeur des TV de demain permettant ainsi de recréer les sensations perçues au cinéma par exemple. La luminance typique d’un écran PC est aujourd’hui de 250 cd/m² alors que les meilleurs téléviseurs LCD oscillent entre 350 et 400 en 2015. Pour AMD, les écran 4K HDR devraient proposer à minima 10 000 cd/m² : ainsi l’affichage serait en mesure de bien mieux reproduire les effets HDR ou high dynamic range et se rapprocher de la perception de l’oeil humain.

AMD Radeon Technology Group - Better pixels
AMD Radeon Technology Group - Color

Et AMD rappelle que l’espace colorimétrique du champ visuel humain a été défini en 1931 par la CIE et que peu d’espaces colorimétriques s’approchent aujourd’hui encore de son large champ. La marque suggère donc de faire évoluer les choses avec les espaces colorimétriques BT.2020 et SMPTE 2084 (PQ) pour le contenu couleur HDR.

AMD Radeon Technology Group - HDR

Mais comme AMD n’oublie pas qu’il fabrique avant tout des cartes graphiques et non des téléviseurs, la marque annonce le support en 2016 d’un HDR amélioré sur les Radeon R9 300 via connectique HDMI 1.4b et DisplayPort 1.2 dans plusieurs résolutions (1080p à 120 images/secondes, 1440p à 60 images secondes) avec 10 bits par couleur. Dans ce cas de figure il n’y aura plus de conversion comme c’est le cas actuellement vers le SDR une fois que le moteur du jeu a effectué son rendu HDR : ainsi l’image sera plus lumineuse pour peu que votre moniteur supporte l’espace couleur étendu.

Petit détail tout de même, Microsoft devra faire sa part du travail pour rendre Windows 10 compatible avec le HDR, puisque ce n’est pas le cas aujourd’hui.

Bientôt du HDMI 2.0a et du DisplayPort 1.3

AMD annonce déjà que ses nouveaux GPU prévus pour 2016 prendront en charge la connectique HDMI 2.0a ainsi que le DisplayPort 1.3 pour permettre notamment le HDR en 2160p à 60 images par seconde toujours en 10 bits par couleur. Le support du HDMI 2.0a semblait inéluctable tant cela pouvait faire défaut sur les dernières Radeon R9 Fury notamment quand NVIDIA gère le HDMI 2.0 depuis plus d’un an maintenant.

Le DisplayPort 1.3 offre pour sa part une bande passante plus large (32,4 Gbps) nécessaire pour gérer les affichages 4K en 120 Hz mais aussi les écrans 5K en 60 Hz.

 

FreeSync en HDMI

La technologie FreeSync d’AMD, qui pour mémoire permet d’obtenir des images plus fluides en jeu vidéo en limitant les effets de saccade notamment. Initialement, la technologie nécessitait un nouvel écran bien sûr mais aussi une connectique DisplayPort puisqu’elle s’appuie sur l’une des normes DisplayPort : l’Adaptive-Sync. Demain, AMD proposera FreeSync sur la connectique plus standard et universelle, en tout cas moins typée PC, qu’est le HDMI. Ce qui pourrait ouvrir la voie à la technologie dans le salon sur téléviseur en plus de permettre son arrivée sur des moniteurs bon marché en 1080p.

Pour ce faire alors que le standard HDMI ne propose pas de spécification pour le taux de rafraîchissement variable, AMD compte s’appuyer sur les extensions spécifiques vendeur. AMD va donc développer une surcouche FreeSync au HDMI qu’il envisage déjà d’ouvrir à des fabricants tiers. Reste la question dans le cadre d’une chaîne HDMI de ce que feront certains switchs des extensions propriétaires rajoutées par AMD : certains ampli home-cinema pourraient les transmettre d’autres les rejeter.

AMD Radeon Technology Group - FreeSync HDMI
	AMD Radeon Technology Group - FreeSync HDMI - 2

A noter également, l’arrivée de FreeSync sur mobile avec le Lenovo Y700 un portable avec APU FX-8800p et Radeon R9 M 380 dont l’écran propose une fréquence de rafraichissement assez limitée : entre 40 et 60 Hz.

AMD Radeon Technology Group - Lenovo Y700

Voilà pour cette première vague d’annonces de la part d’AMD quant aux technologies qu’il développe pour 2016 avec ce premier focus sur l’affichage. Des nouveautés qui semblent remettre les pendules à l’heure de ce côté-ci tout en ouvrant de nouvelles perspectives.

Facebook Comments

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.